IK EN 6 DATES

"Artiste engagé et non enragé"

1974 : Naissance à Charleroi. J'arrive à Bruxelles à 2 ans.

1985 : Début du breakdance. Les premiers applaudissements, les premiers encouragements, les premières belles rencontres & les premiers beaux échanges.

 

1991-1992 : les révoltes des jeunes dans la rue, les répressions policières. Je découvre de mes propres yeux le racisme de ceux qui sont censés maintenir l’ordre. Durant la même période, ont lieu mes premières sorties aux soirées hip-hop à l’athénée Marcel Tricot. Celles-ci donnaient l’occasion à tous les Bruxellois de se rencontrer. C’est rapidement devenu un rendez-vous national. Bruxellois, Wallons, Flamands partageant une même passion. La culture se développe dans les quartiers populaires, mais les médias préfèrent parler "des incidents", des vitres cassées et des voitures brûlées. Je m'intéresse à la vidéo pour déconstruire alors les préjugés.

 

1996 : Avec le soutien de son animateur vidéo, Philippe Bougheriou, je réalise mon tout premier film, "Saïd". Il remporte le premier prix du Festival Utopie et est diffusé sur la RTBF. 21 ans, je décide d’arrêter mes études et de se former aux arts du spectacle. Un an plus tard il co-fonde le magazine "A haute voix" qui devient "Coup de pouce" où il devient présentateur de la première émission socio-culturelle pour les jeunes par les jeunes.

 

1997 : Rencontre de Willy Thomas du collectif Dito’Dito sa carrière de comédien démarre.

2011 : Nomination pour le meilleur seul en scène avec "Rue du Croissant" à la semaine de la critique. Ecrit par Philippe Blasband, mise en scène David Strosberg production Les Tanneurs et Kvs. Il sélection à Avignon, Cahors, Limoges, Paris, ..

 

2016 : Il devient entrepreneur culturel. Il initie des projets qui consistent à mettre sur pied des espaces culturels pour favoriser la cohésion sociale et le vivre ensemble par l'artistique. Il veut s'offrir le Cinéma Les Variétés et est à la tête du projet Brass'Art Digitaal Café !